Thérapies familiales et de couples

THÉRAPIE FAMILIALE

La famille est un système, une organisation. Anna Maria Sorrentino définit la famille comme « une unité de coopération, ayant pour but d’assurer à ses membres développement et protection ».
Etre parent n’est pas inné ni biologique. La parentalité est un apprentissage complexe.

Une famille accueillie en thérapie c’est deux générations, parfois trois. Dans une famille se conjuguent deux, quatre, huit histoires familiales différentes.
On ne se met pas en colère de la même façon, on n’exprime pas son affection, son amour, de façon identique dans toutes les familles. Certains s’exprimen bruyamment, dans le registre du plaisir des activités partagées … ou du conflit. Dans certaines familles le lien s’exprime par geste, dans d’autres par des mots. Dans certaines familles, la parole est rare, voire dangereuse. Le silence est souvent le signe d’une souffrance. La souffrance se transforme. Privée de parole, elle se répète, de génération en génération.

Quelques séances de thérapie familiale permettent à chacun de mieux comprendre ce qui se joue en famille, de trouver une place propre, légitime, choisie. Cela le rend plus fort dans sa vie, dans la famille et à l’extérieur de la famille.

Le lien est un mécanisme complexe. Pour s’entendre il est utile de s’écouter. Ce n’est pas si facile. Les mots n’ont pas le même sens pour chacun. Les émotions débordent, parfois, souvent ..
Une parent peut dire non à son enfant et l’aimer.

Un professionnel bienveillant permet à chacun de comprendre ce qui lui fait mal, ce qui fait mal à l’autre.
A partir des souvenirs de chacun, il devient possible d’identifier les forces et les fragilités des histoires de chaque parent, de comprendre sur quels fondements le couple parental a pu se former.  Sur ces fondements, les enfants se construisent, avec leurs ressources propres.

Formée au CECCOF auprès de thérapeutes expérimentées, je travaille avec les références de la psychanalyse, Decherf, Eiguer, Kaës, Jean-G Lemaire, Ruffiot, Pichon Rivière et leurs élèves.

Les séances de thérapie familiale ont une durée de une heure à une heure trente, une fois toutes les deux ou trois semaines, en fonction des contraintes de chacun.

THÉRAPIE DE COUPLE

Un couple se construit sur un coup de foudre, sur des centres d’intérêt communs, sur des affinités partagées ou complémentaires. Robert Neuberger (2004) le définit par : « deux êtres qui se choisissent en fonction de qualités physiques morales ou intellectuelles. »

A l’enthousiasme de la découverte peuvent succéder des temps plus difficiles, répétitifs, contraignants.

Emménager ensemble ou pas ? rester ensemble ou se séparer ? construire, élargir une famille ? Dans un monde social et économique difficile, parfois violent, le couple, la famille sont des refuges. Comment les apaiser et les nourrir ?

L’échange en présence d’un tiers, thérapeute familial formé à cet effet, ouvre un espace de parole et de réflexion. Comprendre ce qui s’est passé, comprendre comment chaque membre du couple en est arrivé là, permet d’ouvrir le futur et d’envisager l’avenir, un avenir plus nourri pour chacun.